Depuis la nuit des temps l’être humain a cherché à savoir d’où il vient et à transcender son existence ordinaire. Dans le secret des temples égyptiens ont eu lieu, il y a plus de 4000 ans, les premières initiations secrètes. Ces premières écoles de Mystères ont été créées afin de transmettre la sagesse et les rites de passage permettant de découvrir le divin en soi. Lorsque l’on parle aujourd’hui d’éveil spirituel ou d’illumination il ne s’agit pas d’autre chose… Dans toutes les traditions, l’être a cherché à s’élever, à donner du sens, à nourrir l’espoir d’une vie éternelle et à dépasser la peur de la mort.

Cette sagesse initiatique s’est perdue. Les tentes rouges où se retrouvaient les femmes qui avaient leurs lunes ont laissé place aux tampons hygiéniques permettant aux femmes de feindre que rien ne se passe en elle de différent et qu’elles ne sont pas cycliques… Il fut un temps où la femme se savait fille de la lune et l’absorbait dans son ventre pour donner la vie à son tour. Il fut un temps où la femme était guerrière, guérisseuse, chamane, sorcière, enchanteresse, amante, reine, figure d’influence… Et où le monde tournait autour d’elle, donneuse de vie.

Personnellement, je ne peux me résoudre à une existence ordinaire. C’est bien simple : l’ordinaire pour moi, depuis quelques années, est devenu tout à fait extraordinaire. Encore plus depuis que je suis mère de deux merveilleux petits hommes (bel équilibre avec mon entourage professionnel essentiellement féminin !), les moments d’apparence ordinaires sont devenus exceptionnels. Comment ne pas faire autrement ? Un enfant nous remet instantanément en lien avec le divin en nous si nous prenons le temps de le regarder vraiment, car il est divin. Pourquoi ? Parce qu’il s’autorise à être pleinement spontané et intuitif, émotionnel et créatif. Pour moi, retrouver la déesse ou le dieu en soi, c’est retrouver toutes les parts de soi que l’on a abandonnées depuis si longtemps afin de renouer avec notre complétude.

J’ai fondé l’Ecole des Eveilleuses du Féminin parce que je suis résolument amoureuse de la femme. Parce que je suis résolument confiante en notre pouvoir individuel capable de transformer le monde et résolument émerveillée du moment où une femme réintègre sa souveraineté. J’ai fondé cette école dans la lignée des anciennes écoles de Mystère, car notre société manque cruellement de sens profond, de magie, de mystère, et que je suis convaincue que nous les femmes, détenons tout cela en notre sein. Une femme qui s’éveille à sa plus haute fréquence est une étincelle divine de révolution. Une femme qui retrouve une communauté de femmes avec qui vivre des expériences comme elle n’en partagera nulle part ailleurs, de vulnérabilité, de rire sincère, de terreur, d’empowerment, de secrets partagés… Est une déesse qui renaît à elle-même.

L’Ecole des Eveilleuses du Féminin offre de renouveler les savoirs ancestraux et les rites de passages pour accéder à son plus haut degré d’initiation individuelle. Pour renouer avec la foi, l’inspiration, l’intuition, les archétypes féminins capables de transcender le monde pour l’éveiller à l’Amour et à la Conscience.

Je n’ai pas voulu proposer cette aventure seule. Cela ne faisait pas sens puisque l’intention est précisément de renouer avec le collectif… C’est par le mariage de nos Magies individuelles que nous manifestons la Grande Magie. Avec cinq complices intervenantes, cette école de Mystères est née et ressemble à celle à laquelle j’aurais rêvé participer. Parce que pour moi, être initiée, c’est devenir véritablement vivante.

Pour tout vous dire, cette école est la grande création de ma vie (à côté de mon couple et de mes enfants, dont le dernier est né la veille du jour d’ouverture de l’école !). Cette école vibre de l’amour des femmes qui s’y retrouvent durant 9 mois pour traverser les 7 visages des archétypes du Féminins qu’incarnent les intervenantes : la Grande Mère, la Chamane, la Sorcière, la Magicienne, l’Amazone, l’Amante, l’Eveilleuse Souveraine. Cette école propose aux femmes de choisir de devenir Eveilleuses et de se reconnaître comme tel. De s’offrir l’opportunité unique de révéler sa pleine lumière au monde afin d’être actrice du monde de demain.

Le monde a plus que jamais besoin d’Éveilleuses, prêtes à ré-offrir les initiations auxquelles notre âme et la société en vide de sens appellent.

Si vous êtes prête à vous engager dans un processus de transformation profonde vers la Femme Initiatrice, co-créatrice d’un monde nouveau… cliquez ici : https://www.eveilleusesdufeminin.com/

Cette question m’a bouleversée.

Et a mis en lumière pleins de choses importantes à mon cœur, et d’autres où je sens toute l’exigence et le désamour qu’une part de moi peut encore avoir pour moi-même.

« Quelle ancêtre souhaites-tu être pour les générations futures ? »

M’ayant si souvent sentie étrangère plus jeune, comme une blessure de non appartenance, à la famille d’où je viens, aux gens de ma génération, à la plupart des êtres humains vivants en somme… Cette question m’a donné le vertige.

Si moi je n’arrive pas à être inspirée par un ancêtre de ma lignée, ceux qui me suivront le pourront-ils vis-à-vis de moi ?

 

Si seulement j’avais des lettres écrites de leurs mains, des photos plus personnelles, des poèmes, des tableaux, des journaux intimes…

Mais je n’ai que de vagues souvenirs peu enthousiasmants ou des faits trop ternes.

Une part de moi pense ne pas être capable d’incarner entièrement cette ancêtre dont je rêve. Celle qui est ma grand-mère d’âme et de cœur.

Et pourtant…

 

Et pourtant, quand je regarde ma vie depuis ma naissance, je ne changerais rien.

Je suis fière de celle que j’ai été, celle que je suis, celle que je deviens. Je n’ai aucun regret. Si je pars aujourd’hui de l’autre côté, je ne voudrais rien changer à cette vie actuelle.

J’ai la sensation profonde d’avoir accompli mes rêves les plus sincères, alors tout ce qui est ici et à venir est un cadeau.

La seule chose que je veux faire pour le reste de ma vie est de continuer de dire aux gens que je les aime. Ceux d’une rencontre d’un jour, d’une semaine, d’une année, d’une vie.

Leur dire chaque fois que mon coeur m’y invite. Et continuer avec ce coeur tendre à nommer la beauté exquise que je vois en eux.

La seule chose que je veux faire est de continuer de faire de mon mieux pour inspirer des valeurs d’amour, de magie et de lumière à mes enfants. Qu’ils soient sensibles à toutes les réalités et au pouvoir de leurs rêves, de leur conscience, pour en révéler la beauté.

Car chaque fois que je vois une femme de mes cercles ouvrir son cœur à son âme, je sais que des enfants ou des cœurs d’enfant en bénéficieront.

A propos de l’initiatrice : Amala

 Spécialiste du rêve et des archétypes, passionnée par l’éveil des femmes, elle transmet à travers formations, cercles, conférences et ouvrages. Elle est la fondatrice de l’Ecole des Mystères, les Eveilleuses du Féminin, qui renouvelle les rites de passage et avoirs ancestraux.  Elle a également co-fondé pendant quelques années un écolieu, le Centre Duo MoonDo (FR), dédié à la transformation individuelle. 

Dans tous ses livres, elle partage autour de mythes et d’archétypes pour véhiculer ses messages par des images de rêves plutôt que par l’intellect pur. Elle a donné de nombreuses formations en présentiel sur les archétypes et les déesses, ainsi que des programmes en ligne.

Les 13 clés réunit toutes ces transmissions autour de la psychologie des profondeurs, le Voice Dialogue, le rêve, l’astrologie, le symbolisme… 

plus de lecture

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *