Aujourd’hui, j’aimerais vous partager un magnifique poème écrit par moi-même – inspiré du célèbre poème de Kipling – et lu avec mes cinq complices intervenantes de École des Eveilleuses du Féminin.

Vous trouverez la retranscription en dessous de la vidéo :

Vendredi 18 septembre 2020
Lune en Balance
En réponse au poème de R. Kipling

Tu seras une femme, ma fille
Si tu peux écouter les avis qui t’entourent
Sans les prendre pour acquis ni te braquer d’emblée
Comprendre que chacun regarde le monde autour
Pour y trouver du sens ou y panser ses plaies

Si tu peux reconnaître dans tes yeux la beauté
Te libérer du doute, des critiques et des peurs
Apercevoir l’ombre dans ton intimité
Avant de t’écrier qu’on vole ton bonheur

Si tu peux prendre soin de ce corps merveilleux
Qui t’offre de vibrer aux cycles de la lune
Et relier ton cœur à la terre et aux cieux
Honorant la Déesse en laquelle nous sommes Une

Si tu peux prendre amant, sans chercher à combler,
Ou un homme tendre et fort, dont l’âme épouse la tienne
Si tu peux le guider pour être apprivoisée
Et par lui découvrir tes dons et ce qui saigne

Si tu peux pardonner la faiblesse de tes mères
Et voir au travers d’elles la flamme divine des sages
Quand le soir tu t’endors remercier leurs lumières
Qui ont, comme elles ont pu, préparé ton passage

Si tu peux rêver grand et croire en l’impossible
Si tu peux percevoir la voix des guides la nuit
Confiante d’être aimée d’un amour indicible
Qui ne te quitte pas même quand tu faiblis

Si tu peux retrouver les mains des autres femmes
De vos danses, chants et mots guérir vos blessures
Former ensemble un cercle qui unisse vos âmes
Et inspirer les autres à baisser leur armure

Si tu peux accueillir les saisons des années
Méditer leurs leçons et célébrer leurs rites
Pour écouter le chant des expériences passées
Et tisser leurs histoires en l’ouvrage de ton mythe

Alors la Vie, ma douce, ma belle enfant en fleur,
Sera à tout jamais ta plus fidèle amie
Et ce qui vaut bien plus que les titres, les honneurs,
Tu seras une femme, ma fille !

Le monde a plus que jamais besoin d’Éveilleuses, prêtes à ré-offrir les initiations auxquelles notre âme et la société en vide de sens appellent.

Si vous êtes prête à vous engager dans un processus de transformation profonde vers la Femme Initiatrice, co-créatrice d’un monde nouveau… cliquez ici : https://www.eveilleusesdufeminin.com/

Cette question m’a bouleversée.

Et a mis en lumière pleins de choses importantes à mon cœur, et d’autres où je sens toute l’exigence et le désamour qu’une part de moi peut encore avoir pour moi-même.

« Quelle ancêtre souhaites-tu être pour les générations futures ? »

M’ayant si souvent sentie étrangère plus jeune, comme une blessure de non appartenance, à la famille d’où je viens, aux gens de ma génération, à la plupart des êtres humains vivants en somme… Cette question m’a donné le vertige.

Si moi je n’arrive pas à être inspirée par un ancêtre de ma lignée, ceux qui me suivront le pourront-ils vis-à-vis de moi ?

 

Si seulement j’avais des lettres écrites de leurs mains, des photos plus personnelles, des poèmes, des tableaux, des journaux intimes…

Mais je n’ai que de vagues souvenirs peu enthousiasmants ou des faits trop ternes.

Une part de moi pense ne pas être capable d’incarner entièrement cette ancêtre dont je rêve. Celle qui est ma grand-mère d’âme et de cœur.

Et pourtant…

 

Et pourtant, quand je regarde ma vie depuis ma naissance, je ne changerais rien.

Je suis fière de celle que j’ai été, celle que je suis, celle que je deviens. Je n’ai aucun regret. Si je pars aujourd’hui de l’autre côté, je ne voudrais rien changer à cette vie actuelle.

J’ai la sensation profonde d’avoir accompli mes rêves les plus sincères, alors tout ce qui est ici et à venir est un cadeau.

La seule chose que je veux faire pour le reste de ma vie est de continuer de dire aux gens que je les aime. Ceux d’une rencontre d’un jour, d’une semaine, d’une année, d’une vie.

Leur dire chaque fois que mon coeur m’y invite. Et continuer avec ce coeur tendre à nommer la beauté exquise que je vois en eux.

La seule chose que je veux faire est de continuer de faire de mon mieux pour inspirer des valeurs d’amour, de magie et de lumière à mes enfants. Qu’ils soient sensibles à toutes les réalités et au pouvoir de leurs rêves, de leur conscience, pour en révéler la beauté.

Car chaque fois que je vois une femme de mes cercles ouvrir son cœur à son âme, je sais que des enfants ou des cœurs d’enfant en bénéficieront.

A propos de l’initiatrice : Amala

 Spécialiste du rêve et des archétypes, passionnée par l’éveil des femmes, elle transmet à travers formations, cercles, conférences et ouvrages. Elle est la fondatrice de l’Ecole des Mystères, les Eveilleuses du Féminin, qui renouvelle les rites de passage et avoirs ancestraux.  Elle a également co-fondé pendant quelques années un écolieu, le Centre Duo MoonDo (FR), dédié à la transformation individuelle. 

Dans tous ses livres, elle partage autour de mythes et d’archétypes pour véhiculer ses messages par des images de rêves plutôt que par l’intellect pur. Elle a donné de nombreuses formations en présentiel sur les archétypes et les déesses, ainsi que des programmes en ligne.

Les 13 clés réunit toutes ces transmissions autour de la psychologie des profondeurs, le Voice Dialogue, le rêve, l’astrologie, le symbolisme… 

plus de lecture

2 Commentaires

  1. Emmanuelle

    très beau texte émouvant et dans la bienveillance absolue

    Réponse
    • Amala Klep

      Merci d’avoir pris le temps de nommer cela !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *